Kaos-rpg


Déjà membre ?
Cours t'identifier Wink


Pas encore inscrit ?
Vas arranger ça ><

Et euh... Bienvenu tout de même ^^

=)



 
S'enregistrerAccueilConnexion

Partagez | 
 

 Le toit du pensionnat

Aller en bas 
AuteurMessage
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 0:05

Les cours étaient terminés. Ode, qui avait prit la liberté d'assister au dernier cours et de sécher les autres, choisit de passer par sa chambre pour attraper sa batte de baseball (son arme de prédilection). Elle aimait ce doux son de bois blindé qui rencontrait à pleine vitesse la chair de ses ennemis. Oui, elle avait un problème quand elle s'y mettait, mais jusqu'à présent, personne ne lui en avait jamais vraiment tenu rigueur. Du moins, aucun individu n'en eut le courage. L'adolescente lâcha alors son sac de cours pour attraper un bonnet et une veste. Vêtue, elle prit alors la direction du toit pour aller à son rendez-vous du soir. Lorsqu'elle était arrivé sur les dit lieux, aucune âme qui vivent n'étaient en vu. Est-ce qu'il avait eut peur ? Pfff, encore un de ses élèves en mousse. ça jappe beaucoup mais ça mort beaucoup moins.

Indignait de cet échec. La gamine se serait fait une joie de lui remettre les idées en place. Elle frappa alors de manière presque frénétique sur tout le décors et sorti une phrase qui succéda aux légers mais nombreux accours qu'elle venait de donner.


- Il s'est défilé ! C'est la meilleure !! Pour une fois que l'un d'entre eux paraissait un peu résistant … il a fallut qu'il se défile ! Bon sang … Si j'avais sut je l'aurais corrigé à la cafét', quand j'avais un couteau sous la main.

A ce moment là, un rire retentit au loin. La gamine se précipita alors sur la barrière pour s'assurait qu'il ne s'agissait pas de son cher ennemi qui se faisait la belle en bas. Mais tout ce qu'elle aperçut n'était qu'une bande de geeks qui s'échangeaient des blagues foireuses à priori. Rien de bien important. Soupirant, la môme avait son regard orienté vers l'horizon et se demandait bien ce qu'elle allait pouvoir faire à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 0:08

Roxas n'eut pas à attendre longtemps que l'humaine débarque. Oui, débarque, le mot était bien choisit. Armée de sa batte de baseball, prête à défoncer tout ce qui bouge. Et c'est ce qu'elle fit. Sans aucune raison apparente, Roxas vit la demoiselle tout fracasser. Jusqu'au moment ou elle sortie:

- Il s'est défilé ! C'est la meilleure !! Pour une fois que l'un d'entre eux paraissait un peu résistant … il a fallut qu'il se défile ! Bon sang … Si j'avais sut je l'aurais corrigé à la cafét', quand j'avais un couteau sous la main.

Roxas était mort de rire !

*Me défiler !? Moi me défiler? Mais elle me prend pour qui?! Par contre, un couteau… j'aimerai bien savoir pour qu'elle raison elle possède une telle arme sur elle… *

Roxas remercia les dieux que des étudiants aient rigoler à ce moment là, parce ce qu'il ne pouvait plus se retenir. Il put tout de même vite reprendre ses esprits afin de rester discret. Son "plan" avait fonctionné à merveille. Il avait apprit plein de chose, et cela le confortait dans son opinion: cette fille avait un sérieux problème.

*Une batte de baseball, un couteau, ma foi, c'est une vrai armurerie cet fille. En plus d'être folle, elle est dangereuse. J'dois pas oublier que je suis surveillant, j'suis pas censé tabasser les élèves ><. Bon, allons-y !*

Il sortit alors de sa cachette, discrètement bien sur (tant qu'à faire !), et rejoignit Ode au bord du balcon, prenant la même position que celle-ci.

- C'est beau n'est-ce pas ?


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 1:36

Le vent soufflait une brise légère qui caressait le visage de l'enfant. Finalement, ce n'était pas si terrible ; le silence. Ode s'isolait souvent, mais toujours en musique. Mais pour le coup, elle avait sa paire d'écouteurs dans la poche et ne l'avait pas touchée depuis qu'elle avait poussé la porte qui l'a mené sur le toit. La vache quand même ... quel beau paysage ! Ce ciel se livrant à une splendide représentation théâtrale, mettait en relief le contraste entre le jour et la nuit : la victoire temporaire des ombres sur la lumière, le cycle perpétuel entre deux pôles antagonistes. Ode laissa alors quelques secondes ces lumières pénétrer son esprit. Des reflets oranges, rouges, violet, bleus, jaunes ... tous miroitèrent à présent dans son regard. Et elle, était plongée dans les lueurs aveuglantes qu'émettait le ciel. Tout deux semblaient s'absorber mutuellement, ce qui embarqua la rouquine un instant dans des rêveries insoupçonnées.
J'ai pensé qu'une petite image pouvait donner le ton de l'ambiance.
Spoiler:
 
Baladeur en poche, cette dernière ne pensa même pas une seconde à l'allumer. Tout était si parfait ainsi ... le calme, et la majestueusité du ciel qui s'était imposé en maître des lieux. Mais ce bonheur ne dura pas indéfiniment et très vite quelqu'un l'interpella.


" C'est beau n'est-ce pas ? "

Sursautant légèrement, Ode ne s'était surement pas attendu à trouver une quelconque personne à ses côtés. Sur le coup, elle en lâcha même sa batte en faisant volt-face au chasseur. Roxas venait de réussir à désarmer la jeune fille de la manière la plus soft qu'il soit : en la surprenant. Il faut dire que parallèlement l'enfant était très rarement influençable. Mais là, elle avait honte. Honte de s'être laissé approché aussi facilement. La gosse aurait dut l'entendre arrivé, ou au moins sentir une autre présence, mais rien. Le ciel avait réussit à s'accaparer son entière attention, chose qu'elle n'aurait jamais cru possible auparavant. N'ayant pas l'habitude de laisser quelqu'un être à moins de 2mètres d'elle, la môme eut dans premier temps un air étourdit au visage en bredouillant quelques mots.

- Ah b.. bon, tu ... tu trouves vraiment ?


Dernière édition par Ode Varg le Ven 18 Fév - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 2:29

- Ah b.. bon, tu ... tu trouves vraiment ?

Quelle surprise...elle n'avait pas voulu le frapper ! Comme quoi, même chez les cas désespérés, il y a toujours un bon fond. Et cela remonta le moral de Roxas. Pour la première fois depuis qu'il était arrivé, il avait réussi à obtenir une réponse tout sauf menaçante de la part de son interlocutrice. Mais il dut avouer que cela ne faisait pas parti de ses plans ! Lui qui s'attendait à un violent combat ><. Il avait échafauder plein de plan pour réussir à la désarmer,et au final, elle avait laché son arme toute seule.

Ceci-dit, cet imprévu lui plaisait. Pouvoir voir un coucher de soleil, un vrai, sans se soucier de ce qui pouvait arriver, ça faisait longtemps qu'il en rêvait. Et ce qu'il avait dit, que le spectacle était beau, il le pensait, vraiment. Toutes ses craintes, ses soucis, ses peurs, tout ça c'était envoler l'espace d'un instant.
Il n'avait addressé aucun regard à Ode, il fixait l'horizon, l'admirant dans toute sa splendeur. Il se décida enfin à lui répondre.


- Pourquoi? Tu ne trouves pas toi? Ce mélange de couleur, cette petite brise, perso. je trouve ça sublime. C'est si reposant... et à la fois tellement envoutant...

Après avoir dit ça, Roxas ne put s'empécher de penser:

*Est-ce le calme avant la tempête?*


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 3:05

Elle s'était laissé avoir ... par un ciel qui plus est ! Mais quelle idiote, alors qu'elle attendait un ennemi, cette dernière se laissait surprendre par ce dernier. Cependant, il ne lui parut pas plus offensif que ça. Avait-il vraiment compris qu'ils étaient là pour régler leur différent en se battant ? Parce qu'il n'en donnait pas l'air. Sans plus attendre, l'enfant abandonna son visage troublé pour revêtir un air agressif. C'est alors qu'elle voulut saisir sa batte de base-ball mais lorsqu'elle resserra ses doigts elle ne rencontra aucune texture étrangère. Son arme lui avait filé entre les pattes les secondes précédentes, durant son état "de choc" qui l'avait rendu mi-consciente de la situation. Fronçant à présent les sourcils, Ode faisait à présent mine qu'elle n'allait pas y aller de main morte mais lorsqu'elle fixa les pupilles de Roxas, elle ne trouva qu'absence. Il s'était adressé à elle sans même l'ombre d'un regard en sa destination. Alors ce n'était pas par provocation, non, il paraissait même plutôt sincère.

" Pourquoi? Tu ne trouves pas toi? Ce mélange de couleur, cette petite brise, perso. je trouve ça sublime. C'est si reposant... et à la fois tellement envoutant..."

Prête à lui sauter à la gorge, elle reçut cette phrase en pleine tête comme un headshot. Il était alors réellement convaincu de ce qu'il disait, et cet air sérieux et rêveur qui s'emparait de lui rappela l'état de l'enfant précédemment. Ses poings se détendirent alors subitement et la gosse rapatria de quelques mouvements de pieds la batte derrière elle. Sans la ramasser, Ode reprit la pose de départ et se relaissa envahir par la beauté du paysage.

- J'imagine que je ne peux pas taper un homme qui ne me fait pas face ... Tu as renoncé à te battre finalement ? Saches juste que si tu cherches un accord, je ne suis pas la bonne personne.

Visage réorienté face à la brise qui se faisait un peu plus fraîche qu'avant, la jeune fille réadopta les lumières dans ses yeux qui, de leurs gris légèrement bleuté, les accueillaient très bien.

* Je serai très vite fixée ... si il tente de me porter le moindre coup, je le démoli sur place. *
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 3:25

Roxas n'avait pas vu, mais il avait ressenti la gène de la jeune fille. Elle l'aurai bien démolit, mais il n'y fit pas cas. A cet instant, il était complètement ailleur. Il avait répondu à Ode, mais au fond de lui, il se demandait s'il ne se parlait pas à lui-même. La dernière fois qu'il avait vu un tel coucher de soleil, c'était lorsqu'il avait regardé ses parents partir pour leur dernière mission. Une foule de souvenir resurgir alors d'un lointain passé, un passé qu'il s'était forcé d'oublier.

Toutes les belles couleurs présentent il y a quelques instants commençaient à faire sérieusement place au bleu de la nuit.

L'étudiante le ramena alors à la réalité.


- J'imagine que je ne peux pas taper un homme qui ne me fait pas face ... Tu as renoncé à te battre finalement ? Saches juste que si tu cherches un accord, je ne suis pas la bonne personne.


- Tu parles d'un accord? Quel genre d'accord pourrait-on passer? Tu es étudiante, je suis ton surveillant, j'suis pas certain que des accords soient permis entre nous. Et puis, concernant nos règlements de compte, c'est toi qui m'a invité, si tu voulais vraiment que l'on se batte, tu m'aurais déjà frapper...

Il tourna lentement la tête vers l'humaine, un petit sourire aux lèvres et les yeux encore remplit de toute la lumière du crépuscule:

- ... non ?


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 4:18

Ils étaient posés là, tous les deux, à contempler le couché de soleil. Ça faisait longtemps que l'adolescente n'avait pas partagé ce genre de moment, en fait, c'était même la première fois que la gosse prenait la peine d'admirer la tombée de la nuit sans musique. C'était donc une grande première à ses yeux. Ses yeux qui d'ailleurs prenaient une teinte égale aux lueurs majoritairement bleuâtres qui avaient englouties les autres. C'était beau. Cette transformation lente et trop rapide à la fois ... Pourtant le ciel semblait figé mais on était forcé de marquer une différence à chaque minute passée.

"Tu parles d'un accord? Quel genre d'accord pourrait-on passer? Tu es étudiante, je suis ton surveillant, j'suis pas certain que des accords soient permis entre nous. Et puis, concernant nos règlements de compte, c'est toi qui m'a invité, si tu voulais vraiment que l'on se batte, tu m'aurais déjà frapper..."

Le regard de la rouquine s'orienta alors peu à peu vers Roxas. On pouvait voir que ses yeux étaient légèrement écarquillés. Puis finalement, elle secoua la tête et fronsa à nouveau les sourcils de plus bel. Enfin, d'un pas décidé elle s'avança vers le surveillant et le choppa violemment par la chemise.

- Non mais tu te fous de ma gueule ? Et moi qui croyais que tu ne divaguais pas ... Alors t'as rien trouvé de plus pourri à dire que ça ? tsss t'es vraiment pitoyable mon pauvre !

* Lui, un surveillant ? Mais il délire complètement ! Il croyais vraiment qu'il allait me faire gober cette connerie avec son air lointain et ses yeux rêveurs ? *


Lorsqu'elle l'eut en main, elle put alors s'apercevoir du regard brillant et serein qu'il dégageait. Ça avait quelque chose de magique ... Quelque chose d'inébranlable qui lui donnait de la hauteur. C'était impossible qu'il mente avec une telle expression. L'espace d'un instant, ceci déstabilisa l'enfant qui fit alors un pas en arrière mais elle ne lâcha pas pour autant sa prise. Cependant, elle se reprit presque aussitôt. Qu'était-ce ? Serait-ce possible qu'elle fut étonnée par ces yeux ? Ou alors était-ce son sourire qui renforçait cette impression qu'il dégageait ? Peu importe, elle ne montrerait qu'au minimum ses réelles ressentis. Ces derniers la regardaient elle et uniquement elle. La môme se réavança alors d'un pas rapide et se rapprocha davantage du jeune homme pour lui prouver, ou du moins, pour lui renvoyer l'image qu'il ne l'intimidait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 4:42

*Cette fille, elle est différente. Je ne sais pas ce qu'elle a vécu, mais pour se forger un masque pareil, ça devait pas être cool :s*

Oui, parce que Roxas avait compris qu'Ode avait ériger un mur, qui, même s'il paraissait infranchissable, contenait des brèches, et il était en plein dedans.
Mais de ce mur Roxas vit deux mains sortir et l'attraper pas la chemise, d'une force qu'il avoue, ne l'aurai pas soupçonné.


- Non mais tu te fou de ma gueule ? Et moi qui croyais que tu ne divaguais pas ... Alors t'as rien trouvé de plus pourri à dire que ça ? tsss t'es vraiment pitoyable mon pauvre !

Roxas continuait de la fixer droit dans les yeux. Le visage renfrogné de la jeune fille, l'espace d'un instant, s'était adoucit. Quelque chose la perturbait, et, il dut l'admettre, quelque chose en elle le désorientait un peu. Quoi, il n'en savait rien. Mais elle se dépécha de remettre son masque et elle reprit son air sévère.

*Elle sait que je ne mens pas, elle veut seulement sauver les apparences.*

Bien qu'il le savait, le Chasseur voulait prolonger ce moment. Simple amusement, ou autre? Peu importe.

- Réponds moi sincèrement, tu crois vraiment que je mens?


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 5:10

Fermement décidée à maintenir une bonne fois pour toutes les apparences au niveau, Ode n'hésiterait plus, il ne fallait pas faillir. N'oublions pas que la raison de sa venue n'est autre que le combat ! Et à ce moment là, peu importe qu'il soit élève ou surveillant, si il avait un minimum d'estime il ne rapporterait mot au supérieur. Ne le lâchant pas, l'adolescente voulait le faire agir à présent, cet ... état, trop ... calme, ne lui ressemblait pas. Ils étaient là pour l'action ? Le moment était venu de découvrir les véritables intentions du jeune homme.

" Réponds moi sincèrement, tu crois vraiment que je mens? "

- Mais on en a rien à foutre ! On est pas là pour faire causette, je te l'ai déjà dit !


Elle se mit alors à hausser la voix et le secoua un peu en signe d'impatience. Comme pour l'aider à reprendre du poil de la bête. Le couché de soleil les avait attendri et cela, la rouquine ne pouvait que le regretter. Cependant, elle n'avait pas non plus put répondre à la question de Roxas. Lui dire la vérité ? Noooon, à quoi bon ? Elle ne le connaissait même pas, donc aucun compte à lui rendre. De plus, si elle avait daigné à rentrer dans son jeu, les deux jeunots n'auraient pas fait autre chose que parler. Mais maintenant, c'était finit. Le ciel ne se miroitait plus dans son regard, seul l'obscurité de celui-ci ressortait. Toutes fois, la nuit tombait vite et le repas allé être servit ... Il fallait donc abréger le combat avant de louper le soupé. L'humaine finit alors par lâcher sa proie en la repoussant contre le grillage. Puis elle se mit en posture de combat, sans prendre peine de ramasser son arme.

* Viens ... je t'attends ... Twisted Evil *
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 5:32

Le calme avant la tempète, c'est bien ce qu'il pensait Very Happy.
Elle ne pensait donc qu'à ça. Même pas elle n'avait prit la peine de répondre à sa question, mais ça, il commençait à s'y habituer ><.
Elle était venu pour se battre, et seulement pour ça. Il savait qu'ils en avaient pas fini, mais étant galant homme, il accéda à la requète de la rouquine. Elle le lacha enfin et se mit en garde. Lui ne prit pas la peine de faire tout ça. Son instinct de survie le guiderai, comme à chaque fois. Mais il était d'humeur à taquiner. Il pointa alors la batte de baseball et dit:


- T'as oublié ça ^^

Il savait qu'il prenait des risques, mais il avait flirter plus d'une fois avec la mort, donc bon, une fois de plus ou de moins, qu'est-ce que ça changeait?

*Elle était peut-être space, mais je ne pense pas qu'elle soit assez folle pour vouloir ma mort Smile. Au pire, j'ai mon draupnir.*

Il s'inclina alors devant son adversaire en disant:

- Avant de t'exploser, je pourrai savoir qui j'affronte ? Ah ! Et...dernière question, on se tape, et après?


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 5:59

La posture offensive avait été choisi par défaut. Moral à bloque, corps en position, Ode était à présent prête à attaquer. C'est alors que le chasseur pointa du doigts la batte de base-bale avant de spécifier qu'elle l'avait oublié. Etait-il réellement stupide en fin de compte ? L'enfant chérissait sa batte, et si elle avait jugé que cette dernière lui serait utile, elle ne l'aurait surement pas laissé de côté. Choisissant de rétorquer aussitôt, la jeune femme lâcha un soupir de désolation et secoua lentement la tête de droite à gauche.

- Mais quel idiot tu fais ! Je ne la délaisserai jamais inconsciemment. Tu cherches à me faire rougir de honte à nouveau ?

Sur son dernier mot, la gosse s'arrêta de suite. "A nouveau" ... pourquoi ce mot lui a-t-il échappé ? Pourtant, tout à l'heure, elle n'avait pas rougit. Bon, elle était à la limite, il faut l'avouer, mais elle n'avait pas rougit ! Bref, le fait est qu'à présent Roxas s'inclina devant elle avant de lui lancer une dernière phrase.

" Avant de t'exploser, je pourrai savoir qui j'affronte ? Ah ! Et...dernière question, on se tape, et après? "

Connaître son prénom ? Il en était hors de question ... une ruse de surveillant ... ... de ... surveillant ? Tiens tiens, à présent la gamine commençait à admettre inconsciemment la situation de Roxas. Etrange ... Cependant, aux mots de ce dernier, l'humaine ne ressentit que pitié. A quoi jouait-il ? Néanmoins, il avait de la chance car ce soir, l'adolescente se sentait d'humeur quelque peu joueuse. Elle donna alors un coup de pied dans sa batte qui fut lancée en direction du chasseur.

- hum ... Si tu savais comme ton assurance me fait rire intérieurement ... en fait, t'es un grand comique toi hein ?

Bin écoute moi gros malin, si tu gagnes, je suis à ton entière disposition durant la journée de demain. Toutes fois, si le contraire se produit, alors c'est vis-versa, et crois moi, tu t'en rappelleras ... Twisted Evil


En disant cela, l'humaine s'était mise en mouvement et circulait doucement autour de son adversaire, pas par pas, prête à esquiver le moindre coup ou à le distribuer.
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 18:23

- Mais quel idiot tu fais ! Je ne la délaisserai jamais inconsciemment. Tu cherches à me faire rougir de honte à nouveau ?

-Hum... Tu penses donc pouvoir me battre sans? Soit.

Roxas se pencha, récupéra la batte de baseball et la posa délicatement un peu plus loin contre le grillage.

- Avant de t'exploser, je pourrai savoir qui j'affronte ? Ah ! Et...dernière question, on se tape, et après?

- hum ... Si tu savais comme ton assurance me fait rire intérieurement ... en fait, t'es un grand comique toi hein ? Bin écoute moi gros malin, si tu gagnes, je suis à ton entière disposition durant la journée de demain. Toutes fois, si le contraire se produit, alors c'est vis-versa, et crois moi, tu t'en rappelleras ...

- C'est vrai, mais je ne suis pas aussi bon comédien que toi !

- Bon écoute, si je suis venu ici, c'est seulement parce que tu voulais que l'on règle quelques différents, et non pour se lancer des gages aussi futile que cela ! Et puis, qu'est-ce que je pourrai faire d'une emmerdante comme toi >< Que je gagne ou que je perde le combat, j'y perds !

Pure provocation bien évidemment ! Il savait très bien ce qu'il voulait faire d'elle, mais Roxas réfléchissait à toutes les éventualités. Si jamais il perdait face à elle, c'était le bisutage assuré ! Mais d'un autre côté, quitte à affronter quelqu'un, autant que cette personne se donne à fond !


Dernière édition par Roxas Oblivion le Dim 6 Fév - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 20:48

Voyant Roxas placer la batte contre le grillage, Ode ne lui accordait qu'un regad méfiant. Il la prenait vraiment pour une noob hein ? Elle allait régler ça. Et de la manière la plus radicale qu'il soit.

" C'est vrai, mais je ne suis pas aussi bon comédien que toi ! "

- Hum. Smile

Petit sourire en coin, la gamine ne se laisserait jamais avoir par ce genre de discours presque idiot. Mais le chasseur reprit aussitôt la parole. Elle, elle continuait simplement à se déplacer autour de lui avec la même cadence ralentie.

" Bon écoute, si je suis venu ici, c'est seulement parce que tu voulais que l'on règle quelques différents, et non pour se lancer des gages aussi futile que cela ! Et puis, qu'est-ce que je pourrai faire d'une emmerdante comme toi >< Que je gagne ou que je perde le combat, j'y perds ! "


Comment ça, il serait doublement perdant ? Il ne désirais pas mettre à profit l'objet du combat ? Ils allaient se battre ! Mais avec un double intérêt, cela en valait doublement le coup. L'enfant désirait tout de même que les choses soient claires et s'arrêta aussitôt dans ses mouvements. Elle se contenta de prendre un air douteux et de lui adresser ses quelques mots :

- Qu'est-ce qu'il y a ? Tu as peur ? Saches que si je perds tu pourrais très bien me demander de disparaître le temps de 24h si tu ne peux pas me blairer à ce point ! tsss tu parles dans le seul intérêt de gagner du temps, et j'en ai plein les oreilles d'écouter ta merde ! Alors tape !

Se refusant de donner le premier coup, la gamine calma sa colère qui était montée au quart de tour, comme devait le prévoir le surveillant. Mais avec un self-contrôle redoutable, sa tension revint à la norme. En mode combat, l'adolescente savait comment s'y prendre et c'est son aptitude à prendre du recul qui l'avait mené à toutes ses victoires.

* On se calme, on se calme ... il me provoque ... bien, j'en ai proprement rien à foutre.
Puis, on ne tape pas dans la merde, ça éclabousse. *
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 6 Fév - 22:11

- Qu'est-ce qu'il y a ? Tu as peur ? Saches que si je perds tu pourrais très bien me demander de disparaître le temps de 24h si tu ne peux pas me blairer à ce point ! tsss tu parles dans le seul intérêt de gagner du temps, et j'en ai plein les oreilles d'écouter ta merde ! Alors tape !

- Peur ?! Donne-moi une seule bonne raison d'avoir peur.

Toutes ces paroles commençaient à l'agacer. Si elle avait tant envie de se battre, alors pourquoi prenait-elle la peine de répondre? Elle veut taper, beh quelle tape ! Sans doute attendait-elle qu'il donne le premier coup, et ci c'était le cas, elle attendrai longtemps. Lui n'avait rien demandé, il n'avait donc aucune raison de la frapper. Mais dès lors quelle aurait donné le premier coup, alors là il aura une excuse !

Roxas retourna s'assoir contre le petit muret, l'air blasé, comme s'il s'ennuyait. Il se saisit de la batte de baseball et commença à l'examiner de plus près, la faisant sautiller dans ses mains. Elle lui rappelait sa première épée. Tout en faisant son inspection, il s'adressa à l'humaine.

- En fait, t'aboies beaucoup mais tu mords pas. Depuis ce midi tu parles sans cesse de me casser la gueule, mais t'as pas vraiment l'air décidé à attaquer... Et puis, si jamais je me trompe alors sache que je suis galant homme, et donc, honneur aux dames.
Revenir en haut Aller en bas
Candice
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 28
Date d'inscription : 11/01/2009

Identité
Classe:
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Lun 7 Fév - 20:26


Toute petite.. recroquevillé dans un coin du toit à l'angle du petit bâtiment, donnant sur la porte qui menais aux étages inférieurs.. caché sous sa couverture, discrète, innocente et... absente. La petite fille guettait la lune du regard. tremblant de froid et sans un mot, elle attendais là comme ci celle-ci allais lui parler, venir la voir et soulager ses souffrances, en vain.
Une petite larme coulait lentement le long de sa petite joue pâle avant de retomber sur son bras solidement enroulé autour de ses jambes pour se tenir chaud. Elle se tenais la tête de l'autre main effaçant un petit rictus sur son front synonyme d'une douleur inexpliqué, incessante qui la martelais lentement. La fillette se penchais frénétiquement d'avant en arrière.


- Qu'est-ce qu'il y a ? Tu as peur ? Saches que si je perds tu pourrais très bien me demander de disparaître le temps de 24h si tu ne peux pas me blairer à ce point ! tsss tu parles dans le seul intérêt de gagner du temps, et j'en ai plein les oreilles d'écouter ta merde ! Alors tape !

* des sons ? il... ya quelqu'un ?*

- Peur ?! Donne-moi une seule bonne raison d'avoir peur.

* Qui est-ce ? je ...*
La fillette avais peur.. peur de se retourner, de l'inconnu derrière elle, ceux qui venaient troubler sa contemplation de la lune, des sons.. inconnus, non des voix. Pendant une minute, plutôt une seconde qui parus une éternité, Candice oublia l'éternelle douleur qui lui torturais l'esprit

- En fait, t'aboie beaucoup mais tu mords pas. Depuis ce midi tu parles sans cesse de me casser la gueule, mais t'as pas vraiment l'air décidé à attaquer... Et puis, si jamais je me trompe alors sache que je suis galant homme, et donc, honneur aux dames.

D'un geste vif et rapide, trop, rapide peu être ?! La fillette voulus se lever pour se rendre de l'autre coté du petit bâtiment, caché, à l'abri, sous sa couverture... Mais à peine debout elle chancela et manquant de force s'effondra sur le sol à moitié mélangé dans les plis de son drap.
Revenir en haut Aller en bas
Ode Varg (adolescente)
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 28
Date d'inscription : 09/11/2008

Identité
Classe:
Niveau: 50
XP:
5000/5000  (5000/5000)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 20 Fév - 10:52

- Peur ?! Donne-moi une seule bonne raison d'avoir peur.

Lorsqu'il joua avec sa batte, Ode en devenait rouge de colère. Son petit jeu avait assez duré, ça n'allait pas continué ainsi ! Se laissant alors porter par ses pulsions, l'adolescente avança d'un pas assuré vers le jeune homme qui continua son récit provocateur.

- En fait, t'aboie beaucoup mais tu mords pas. Depuis ce midi tu parles sans cesse de me casser la gueule, mais t'as pas vraiment l'air décidé à attaquer... Et puis, si jamais je me trompe alors sache que je suis galant homme, et donc, honneur aux dames.


- Mais vas te faire foutre !!

Sourcils froncés, regard fusillant, point fermé, Roxas venait de signer son arrêt de mort. Prête à donner le premier coup son téléphone sonna. L'enfant serra des dents et détourna sur le côté la tête pour tenter de ne pas engueuler la personne qui l'appelait car si le surveillant était dans son champ de vision lorsqu'elle décrocherai, elle ne pourrait se retenir de parler sur un ton énervé. Finissant par répondre, l'adolescente était de profil par rapport au blondinet qui était à à peu près 1 mètre d'elle.

- Oui !
- XXXX XXX ? XXXX XXX, XX XX XX ?
- Euh ... je suis sur le toit du pensionnat, pourquoi ?
- XX, XX XXXXX XXX, XXXXXXX !
- Non non non ! Ne viens pas ! Pas maintenant ...
- TCHAC (=> raccroche)

Durant la durée de l'appel on pouvait voir que le visage de la rouquine s'était décomposé. Elle se retourna alors lentement vers Roxas avec un air légèrement inquiète avant de changer d'expression et de prendre un regard bouillant.

- Bon écoute le moustique, si t'es vraiment un pion on se reverra. J'ai plus le temps de faire mumuse avec toi alors ciao !

A ce moment là un bruit retentit.

* C'est lui ! Shocked *

En réalité il s'agissait de Candice qui s'était effondré mais la gamine avait redoutait tellement la venu de l'autre homme qu'elle choisit de prendre la fuite sans risquer de perdre de temps avec Roxas. Elle partit d'un pas accéléré vers la porte de sortie et jeta une dernière phrase avant de disparaitre.

- Prends soin de ma batte ! Notre dilemme n'est que reporté !


Enfin, elle disparut sans laisser la moindre chance à qui que ce soit de l'arrêter dans sa démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Roxas Oblivion
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : La forge
Date d'inscription : 15/01/2011

Identité
Classe: Knight
Niveau: 5
XP:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Lun 21 Fév - 20:17

Fier de lui, sa dernière phrase avait enfin fait réagir son adversaire. Alors quelle s'approchait dangeureusement de lui, une sonnerie retentit... Vu sa tête, ce coup de fil semblait vraiment la faire chier. Roxas, quand à lui, se retint d'éclater de rire. Mais il fut vite calmé par la mine déconfite de la gamine.

- Oui !
- XXXX XXX ? XXXX XXX, XX XX XX ?
- Euh ... je suis sur le toit du pensionnat, pourquoi ?
- XX, XX XXXXX XXX, XXXXXXX !
- Non non non ! Ne viens pas ! Pas maintenant ...
TCHAC

*Un nouveau venu !? Génial !*

Ode reprit tout de même son air farouche et lui dit:

- Bon écoute le moustique, si t'es vraiment un pion on se reverra. J'ai plus le temps de faire mumuse avec toi alors Ciao !

* Mouai, en fait, c'est une lache -_-" *

La gamine s'enfuit, et juste avant de franchir la porte, elle lui dit pour dernière phrase:

- Prends soin de ma batte ! Notre dilemme n'est que reporté !

*Un dilemme ? Il est question de baston, pas de dilemme !*

Et elle partie. Roxas, déçu qu'il ne se soit rien passé, se retourna vers la forme qu'il avait entendu tomber. Jusqu'à maintenant il n'y avait pas fait attention, mais maintenant qu'Ode était partie, il y porta un petit peu plus d'intêret. Cette forme s'était dissimulé sous un draps, et semblait s'y être perdu ... La scène était assez comique, et c'est le sourire aux lèvres que Roxas aida l'inconnu à sortir de sa cachette.
C'était une fille, d'une quinzaine d'année. Yeux noirs, cheveux noir, la jeune fille avait la larme à l'oeil et avait l'air terrifié ! Il lui tendit la main:


- Tout va bien mademoiselle ?

Serait-elle aussi folle qu'Ode, pour être franc, il ne l'espêrait pas !




Revenir en haut Aller en bas
Candice
Apprentis
Apprentis
avatar

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 28
Date d'inscription : 11/01/2009

Identité
Classe:
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   Dim 27 Fév - 17:58

Du bruit ? Une douleur, à la tête, L'homme s'était, rapproché. La migraine martelais encore le tête de la fillette et celle ci c'étais accentué avec la chute qu'elle venais de faire. Se relevant, péniblement, se .. mettre à genous. Froid, cette sensation la faisant trembler elle serra le mince draps contre son corps, encore plus fort. Il se tenais là, devant elle, mais la petite n'ausait pas lever la tête pour le regarder.
*C'est qui ? il veux quoi ?*

- Tout va bien mademoiselle ?

*Il déplace sont bras, Non il veux m'attraper !! je ..*
Un air d'effroi se dessina sur le visage de Candice, tremblant de plus belle, elle recula d'un mouvement rapide, sans quitter des yeux l'homme qui se tenais là. Que lui voulais t'il ? Il étais comme tout les autres ! Comme tout les autres, ils veulent lui faire du mal ! Tout le monde.. Elle devais s'échaper reculer, encore un petit peu, chaque mouvement chaque déplacement réveillais en elle une douleur attroce qui dessinait une grimace sur son visage. ... bientôt elle rencontra le mur, celui du petit cabanon. Bloqué ne pouvant fuir.

La migraine, cette migraine qui martelais sa tête à rythme régulier, plus fort encore plus fort, .. plus rapide, le regard exorbité tendant la main vers le vide, vers l'avant, vers l'homme qui s'étais avancé, il semblais parlé mais rien, aucun bruit, ni celui ci ni celui de la ville rien, un sifflement, oui, elle n'entendis plus qu'un sifflement légé, puis plus fort, puis, … plus rien.


Spoiler:
 

[HRP] Je ne peu pas le voir donc pas le décrire. Mais Candice viens d'être prise de convulsions spontannée dans tout sont corps avant de voir ces « hallucinations » [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le toit du pensionnat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le toit du pensionnat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un charentais bientot sur le toit du monde?
» Toit ouvrant Peugeot 404
» Etapes de fabrication d'un géant
» [Mr.Galant-joelol47] Manifestation
» Un toit pour un orphelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaos-rpg :: Le Pensionnat-
Sauter vers: