Kaos-rpg


Déjà membre ?
Cours t'identifier Wink


Pas encore inscrit ?
Vas arranger ça ><

Et euh... Bienvenu tout de même ^^

=)



 
S'enregistrerAccueilConnexion

Partagez | 
 

 Inari Von-Elguard [***]

Aller en bas 
AuteurMessage
Etsuko
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 333
Age : 27
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Inari Von-Elguard [***]   Mar 20 Déc - 13:53

Inari Von-Elguard
L’héritier banni


Identité :
Avatar : [Libre]

Nom : Von-Elguard
Prénom : Inari
Niveau : 25

Age Physique : 27 ans
Age Réel :

Race : Vampire

Description :
Caractère :
Inari est un personnage troublé. Depuis tout petit il a dû apprendre et tout faire lui même. Certaines utilisations d'objets lui sont encore inconnu.
Reniée par sa famille, il a toujours était seul. De ce fait, il n'est pas très sociable. Lorsque quelqu'un tente de l'approcher, s'il l'ose, il peut se trouver agressif. L'abus qu'il fait de l'alcool mélangé aux cachés le rend instable psychologiquement. Dans sa tête ne trotte qu'un et un seule but ; Se venger de ceux qui lui ont 'pourris' sa vie.
Pour certain Inari est considéré comme un fou, parfois dit de dangereux personnage du fait qu'il soit imprévisible.
De plus, il n'as pas eu connaissance de la mort de sa mère, étant donné qu'iol a fuit sa région natale bien avant.


Physique :
//Physique libre. A déterminer selon avatar choisi et validé.
- Inari est très nerveux. Ses membres tremblent souvent.



Histoire :
Lorsque pour la première fois mes yeux s'ouvrirent sur ce monde, je vis en premier un homme élégant de part son allure que part sa tenue. Sa chevelure d'un brun corbeau luisait sous la lumière éclatante et éblouissante, et son visage pâle semblait emplie de bonheurs. Heureux de voir le premier visage de ma vie, je tendis les bras en sa direction tout en gémissant. Automatiquement, mes lèvres s’étirèrent pour former un sourire. C'est à ce moment que tout bascula sans que je puisse en comprendre la raison. Le visage de l'homme se ternit avant de se mettre à parler d'une voie autoritaire avec un air de dégoût. « C'est un Monstre ! Retirer moi ça vite d'ici ! » furent les premiers mot entendu de ma vie. Mais n'étant qu'un nouveau né, cela n'avait aucune signification pour moi. Je continuais alors de sourire bêtement en émettant de petit bruits enfantin.
D'un mouvement brusque le médecin s'empara de moi pour m'éloigner de la grande pièce blanche d'où j'entendais déjà les cris de pleurs d'une femme.. ceux de ma mère.
Je ne mis pas longtemps à comprendre le rejet dont je fessais l'objet. J'inspirais à ma famille, ou plus particulièrement à mon père, un sentiment de dégoût et de honte. Je représentais pour lui quelque chose d'imparfait. Alors qu'il attendait le fils dont il avait toujours rêvé, j'étais venu au monde avec le plus grand des défauts dont il pouvait craindre. Il s'avérerait que je soit né avec l'un de mes crocs de vampire brisé qui, même au fil des années, ne pouvait se réparer. A la place je me trouvais avec une fente au niveau de ma gencive visible depuis ma naissance, qui montrait que ma canine ne pourrait jamais n'être plus que de petit débris de dents. Au milieu de mes confrères j'étais en position d'infériorité, de dominé. Ce qui ne pouvait pas être possible pour le fils héritier du grand maître des Vampires.
Ainsi je fus le fils caché du couple royale, banni du trône, pour ne pas en salir l'image et l'autorité face à notre peuple. J'avais beau essayer de faire touts les efforts possible pour être accepté, mon père m’ignorait. Je n'existais plus. Je grandis comme un animal errant dans les rues et dans les coins sombres du château de ma famille dans lequel le personnel se mettaient à rire de moi en me croisant, et qui parfois même finissaient par me donner des ordres pour me faire travailler . Et ce, dans d'horribles conditions.
La seul personne qui m'accordait un peut d’existence était ma mère. Malgré l'interdiction de venir me voir que lui avait donné mon père, elle en prenait le risque. Elle gardait chaque jour quelques restes du repas qu'elle n'avais pas mangé pour pouvoir me le donner le soir. Quand la froide douceurs de ses mains venait me caresser la joue, je me sentais revivre. Cette sensation, cette tendresse, était si agréable qu'elle me fessait frissonné tout le corps et parfois même une larme coulé en même temps que mon cœur se resserrait. Et chaque nuit je pensé à ce geste qui me tordait de douleur. Je me sentais seul, dans mon bout de carton me servant de lit et ayant pour seul compagnons les animaux qui traînaient par-ci par-là.
Mais à mon plus grand désespoirs ma mère se fessait de plus en plus absente. Avait-elle oublié nos petit rendez-vous ? Ou, cette fois-ci, mon père l'aurait-il menacé plus sévèrement ? Le seul moyen que j'avais pour en être sûre était de m'aventurer un peu plus dans l'enceinte du château.
C'est dans le jardin de la cour centrale que je l'avais retrouvé. Mais elle n'était pas seul. Caché derrière l'un des piliers soutenant la structure du bâtiment, je regardais jalousement ma mère souriante jouer avec cette petite fille si mignonne, si parfaite...
Soudain le regard de cette fillette se posa sur le mien. « C'est qui maman ? » demanda t-elle en me pointant du doigt. « Maman ? » … Mon corps se figea, mes doigts se crispèrent, mes yeux s'écarquillèrent, mon sang devint plus froid qu'il ne l'était déjà, et d'une traite, une douleur traversa mon torse si rapidement et douloureusement que j'eus du mal à retenir un rictus de souffrance.
Il s'agissait dons de ma sœur. L'idée même de partager ma mère avec une autre m'était impossible. Je ne pouvais pas concevoir que la seule femme de ma vie pouvait avoir le regard détournée et me laisser seule. Au moment où je m'apprêtais à sauter sur cette fillette en m'écriant « Ne touche pas à ma mère !», mon père s'interposa. D'une voie grave il interpella les gardes avant de faire un signe discret à ma mère pour qu'elle se taise. Pendant que les gardes me tiraient par le col je voyais le regard désolé et larmoyant de ma mère qui retenait au mieux ses larmes. Je sentais en elle se sentiment de confusion et cette oppression que mon père lui fessais subir et qui la rendais prisonnière, nous éloignant elle et moi.
Avant de me jeter un plus loin, hors des regards, les gardes me répétèrent encore une fois que si je voulais vivre je devais rester invisible. Mais vivre invisible... c'était un peu comme si j'étais déjà mort … non ?
Continuer à vivre dans cette région ne me servirait à rien de plus. Je fuis lors le château après avoir assisté, les dents serrés, à la cérémonie annonçant au peuple que la fille unique de coupe royale sera la future héritière du trône vampirique. Ma haine envers ma sœur, qui ignore encore à ce jour mon existence, n'avait que fait de s’agrandir pendant toutes ces années. Elle avais volé ma vie, ma place, mon monde. Elle avait eu tout ce dont j'avais rêvé. Si parfaite qu'elle m'en dégoûtais. C'était moi qui aurais dû être l'héritier, mais mon père m'en avais banni et remplacé. Je le haïssais tout autant que ma sœur... et un jour, lorsque le moment me sera propice, je compte bien reprendre ma place.
Pour le moment je ne vie qu'en petit hors la lois, ayant du mal à me plier au règles me disant que tous ces sujets aurait dû être à mes pieds. Noyant ma haine dans l'alcool et essayant de calmer ma nervosité face à la vie que j'ai perdu en avalant de nombreux cachetons. Le simple reflet de moi dans un miroir m’horripile. Cette dent brisée, je ne supportais plus de la voir. Mais un jour je serais de retour, je reprendrais ce qui aurais du m'appartenir, je retrouverais ceux qui se sont placés en travers de mon chemin et moqué de moi... et ensuite je leur prouverais que j'aurais pu être digne de cette place... avant de mettre un terme à leur vie comme il ont fait pour la mienne !



Lien avec d'autres Personnages : (à lire pour plus d'informations complémentaires, si souhaité)
- Eliansa Von-Elguard : Petite Soeur -> // Lien vers fiche de présentation prochainement.
- Vladermorg Von-Elguard : Père
- Isabela Von-Elguard : Mère -> Décédée.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Inari Von-Elguard [***]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaos-rpg :: Personnages Vacants :: Démons-
Sauter vers: